Home  :  Information Center  :  Calendar  :  Details of an activity

Subscribe
Calendar*
Did you know that...?*

Releases and Speeches*

Publications*
Useful links

* IN FRENCH ONLY


TARGETED SECTORS



Filière Plastiques et Matériaux composites

When:

Novembre 2003

Where:

Québec
   

Succès du 1er Forum des Tables régionales sur la productivité et l’innovation en plasturgie

Près de 150 dirigeants et partenaires de l’industrie des plastiques du Québec se sont réunis le 18 novembre dernier pour participer au 1er Forum des Tables régionales sur la productivité et l’innovation. L’activité avait pour thème : En route vers une entreprise de classe mondiale .

L’activité a, entre autres, permis de rendre compte d’une initiative de l’ACIP lancée il y a trois ans qui vise à élever les PME du secteur de la plasturgie du Québec à une compétitivité de classe mondiale. Initiative des plus positives, s’il en est une, car une étude comparant le Québec à la France pour cette période de 3 ans a permis de constater une croissance moyenne des ventes de 9,46 % au Québec comparativement à une baisse pour la France.

Communiqué de presse

 

Appel de candidatures pour les prix Galea 2005

L’ACIP a lancé le 18 novembre dernier un appel de candidatures pour l’édition 2005 des prix Galea. Les entreprises désireuses de faire valoir leur réalisations au sein du secteur des plastiques et des composites peuvent présenter leur candidature dans l’une ou les trois catégories suivantes : exportation, innovation, PME.

Les noms des récipiendaires seront dévoilés lors du gala Annuel de l’ACIP, le 16 avril 2005.

Appel de candidature

 

Les produits à base de nanotechnologies : où en sommes-nous au juste?

Pour une science qui consiste en la manipulation de substances à l’échelle moléculaire, la nanotechnologie commence à rapporter gros aux manufacturiers de produits de consommation.

Déjà, la  « nanoscience » a servi à fabriquer des vêtements infroissables qui résistent aux taches, des fenêtres autonettoyantes, des traitements antibuée et antireflets, des ordinateurs plus puissants, de meilleurs vêtements sports et des produits cosmétiques plus performants.

À quoi faut-il s’attendre pour l’avenir ? Des cellulaires plus faciles d’utilisation, des piles longue durée, des médicaments aux effets secondaires réduits, et peut-être même de la bière à faible coût faite à base de « levure nano » !

Des entreprises listées dans le Fortune 500 telles General Electric, Johnson & Johnson, Merck & Co, Dupont 3M et IBM investissent largement dans les nanotechnologies afin d’améliorer la performance de médicaments, de composantes électroniques et autres. Plusieurs produits se retrouvent déjà sur les étagères des magasins.

L’entreprise Lux Research, une firme de consultation de New York spécialisée dans les nanotechnologies, prévoit que la valeur des produits à base de nanotechnologies atteindra, d’ici 2014, 2600 milliards $ de dollars, soit 15% du marché manufacturier global.

On retrouve depuis une dizaine d’années déjà les nanotechnologies dans les produits de consommation tel les lotions solaires et les produits de beauté. Mais l’utilisation de ces technologies date de bien avant. En effet, les convertisseurs catalytiques installés dans les voitures depuis les années 1970 utilisent des nanoparticules pour convertir les polluants en gaz inoffensifs.

En 2002, la compagnie Wilson mettait en marché sa balle de tennis à double parois. Cette balle est maintenant la plus vendue en Europe. On retrouve à l’intérieur de cette balle une fine couche de particules d’argile fabriquées par la compagnie InMat Inc. qui permet à la balle de mieux retenir l’air, en prolongeant ainsi la durée de vie.

Plusieurs autres fabricants utilisent aussi les nanotechnologies tel la compagnie BASF qui fabrique un agent qui sert à la fabrication de pigments haute durabilité pour les plastiques et les revêtements.

Source : JEC Composites 8 - 15 novembre 2004

DSM Somos annonce la pleine commercialisation du NanoForm(tm) 15120 après des tests concluants à l’échelle mondiale

La compagnie DSM Somos a annoncé la commercialisation de son NanoForm 15120 après une année d’essais faits par une variété d’industries et de bureaux de service en stéréolithographie dans tout le monde.

Le NanoFormT 15120 est un matériau composite qui incorpore une technologie de nanoparticules non-cristallines afin d’accroître la rigidité et la résistance à la chaleur. Des températures de l’ordre de 265 °C ont été atteintes lors d’essais de flexion.

Cette matière offre une alternative intéressante de substitution aux autres solutions disponibles sur le marché. Elle est produite de façon équivalente aux autres résines SL liquides sans renfort, ne nécessitant aucun pré-mélange ou autre manutention. Cette technologie composite offre une excellente stabilité dimensionnelle, un faible taux de rétrécissement et un faible coefficient d’expansion thermique.

NanoForm a été introduit dans le cadre du Salon Eurofair en décembre 2003 et depuis ce temps, bon nombre de compagnies l’ont intégré à leurs procédés.

Pour plus d’information sur le NanoFormT 15120, incluant une nouvelle fiche produit, visitez DSM Somos

Source : JEC Composites 8 -15 novembre 2004

Les biopolymères avantagés par la hausse des prix du pétrole

Selon les prévisions de l’Association internationale des polymères biodégradables (IBWA), l’utilisation des biopolymères devrait doubler par rapport à 2001. Bien que la consommation des plastiques biodégradables demeure minuscule en comparaison avec les millions de tonnes de polystyrène ou de PVC consommés chaque année, le IBWA soulève toutefois le fait qu’il faut environ une dizaine d’années avant que les nouveaux plastiques bénéficient d’un marché de masse.

L’amidon, la cellulose et les huiles végétales demeurent les substances renouvelables de base les plus utilisées dans la fabrication des biopolymères. Les applications les plus connues demeurent celles de l’emballage dans l’industrie alimentaire.

Source : Modern Plastics Octobre 2004

… bien qu’un tigre plus calme* pourrait faire chuter ces prix

Un rapport publié par le Cambridge Energy Research Association (CERA) stipule qu’un enchaînement d’évènements pourrait éventuellement ramener le prix du pétrole à un niveau plus «terre à terre». Pour les mouleurs, cela signifie une baisse du coût de la matière première ainsi qu’une réduction des coûts d’énergie. L’étude rapporte que la Chine compte pour 40% de la croissance mondiale de la demande de pétrole de 2000 à 2004, et est maintenant le deuxième plus grand consommateur au monde. Le gouvernement de Beijing souhaite ralentir le tempo à un rythme plus raisonnable. Selon le CERA, si le gouvernement chinois réussit, la croissance de la demande énergétique chuterait à 7% pour le pétrole (la croissance était à 13% au cours de la première moitié de 2004). Cette baisse de la demande, jumelée à une augmentation de la production du brut, pourrait créer un débalancement de l’offre et de la demande, ce qui favoriserait l’offre globale pour ce marché.

*Fait référence au proverbe chinois : «Quand on monte un tigre, il peut être difficile d’en descendre» (When riding a tiger, it can be difficult to get off ).

Source : Modern Plastics Octobre 2004

Marché fort intéressant : les composites bois-plastiques produits par injection

La demande pour les composites bois-plastiques a atteint 1,3 million de livres, évaluées à 750 millions $ en 2002, avec des composantes produites principalement par extrusion. Maintenant, les applications pour le moulage par injection sont prêtes à décoller.

Il s’agit d’un potentiel d’affaires incroyable pour plus de 10 000 mouleurs par injection en Amérique du Nord. Aujourd’hui, les composantes moulées par injection représentent plus de 15 millions $, soit 2% de la valeur globale du marché des bois-composites. D’ici 2007, le marché de l’injection des bois-plastiques devrait atteindre 300 millions $, soit 20 fois sa taille actuelle.

La firme Principia prépare la première étude traitant de l’injection des bois-plastiques en Amérique du Nord.

Principia est emballée à l’idée de conduire la première étude de l’industrie nord-américaine centrée sur le moulage par injection de composites bois-plastiques. Ils considèrent qu’il est temps pour l’industrie d’exercer un effet de levier par rapport au momentum que connaît l’industrie et au succès que connaît la partie extrusion de l’industrie des bois-plastiques, afin de l’étendre à la communauté des mouleurs par injection.

L’étude Composites 2004 va au-delà de l’expertise reconnue de Principia dans le domaine des bois-plastiques pour inclure aussi d’autres forces de la firme dans les marchés des composites de polymère et de moulage par injection. Principia fournira d’importantes informations et des analyses en ce qui a trait aux sujets clés que sont :

  • l'extension de la technologie de l’extrusion vers des applications pour le moulage par injection
  • les marchés non-exploités qui pourraient être comblés par des composites bois-plastiques produits par injection
  • les obstacles techniques et commerciaux à surmonter
  • le développement d’applications orientées marché pour les composites bois-plastiques
  • la menace pour les matières de remplissage traditionnelles dans les plastiques-composites
  • le taux éventuel d’adoption des pièces faites de pièces moulées en composites de bois-plastiques.

Cette étude est préparée par des consultants provenant de l’équipe de professionnels de Principia, qui ont suivi le développement des affaires dans le marché dynamique et en croissance du bois synthétique depuis la fondation de la firme, il y a plus de 10 ans.

Source : JEC Composites 8 - 15 novembre 2004

 

Ashland Composite Polymers fait une offre d’achat de 92 millions $ pour la division DERAKANE  Epoxy/Vinylester de Dow

Ashland Composite Polymers, une compagnie de Ashland Specialty Chemical, filiale de Ashland Inc., a élargi ses acquis technologiques, signant une offre d’achat pour la division DERAKANE* epoxy /vinyle ester (qui inclut la ligne de produits DERAKANE MOMENTUM*) de Dow Chemical Company dans une transaction dont la valeur est estimée à 92 millions $ US. Les ventes de la résine DERAKANE atteignent approximativement 70 millions $US annuellement.

La performance éprouvée de DERAKANE et de DERAKANE MOMENTUM technologies pour des applications en plastiques avec renforcement de fibres (FRP) demandant une résistance exceptionnelle à la corrosion vient s’ajouter à la production actuelle de resins thermodurcissables d’Ashland.

La transaction inclut tous les actifs technologiques reliés au DERAKANE, mais aucune installation ne sera transférée à Ashland. La transaction, qui devrait être conclue à la fin de 2004 ou au début de 2005, est conditionnelle à certaines conditions standards, dont des examens réglementaires.

Source : JEC Composites 8 - 15 novembre 2004

Sophie Pépin, directeure Développement des affaires, filière Plastiques et matériaux composites, courriel : [email protected]


Comments . Send this page . Add to favorites  .  Print this page
All rights reserved, PÔLE Québec Chaudière-Appalaches