Accueil  :  Centre d'information  :  Calendrier  :  Détails d'une activité

Abonnement
Calendrier
Saviez-vous que ?

Communiqués et discours

Publications
Liens utiles


SECTEURS CIBLES



Filière Deuxième transformation du bois

Quand :

Novembre 2004

Où :

Québec
   

Mission au Brésil : Inscrivez-vous sans tarder !

PÔLE Québec Chaudière-Appalaches (QCA) propose aux entreprises de la filière Deuxième transformation du bois de la ZONE QCA de participer à une mission exploratoire au Brésil, mission qui a pour but d’identifier de nouvelles sources d’approvisionnement. Le groupe sera accompagné d’un conseiller spécialiste du Brésil et d’un représentant de PÔLE QCA.

L’approvisionnement en bois est un enjeu majeur pour les entreprises de Deuxième transformation du bois.

Le Brésil possède la plus grande réserve forestière au monde. La forêt naturelle y occupe environ 520 millions d’hectares, dont 260 millions en forêt tropicale au nord du pays. Il dispose de cinq millions d’hectares de plantation de pin et d’eucalyptus à croissance rapide. Les peuplements mûrs d’eucalyptus sont réputés pour avoir les mêmes propriétés techniques que le chêne et la même apparence que l’acajou et le cerisier. De plus, le Brésil regroupe tout près de 10 000 scieries, dont la grande majorité sont artisanales et produisent moins de 30 000 m3 par année.

Selon les données du Centro Technologico do Mobiliaro (CETEMO), l’industrie du meuble compte quelque 11 500 microentreprises (moins de 15 salariés), 3000 petites entreprises (15 à 150 salariés) et 500 moyennes entreprises (plus de 150 salariés). Le Brésil peut être un fournisseur de composants et de produits finis intéressant pour le Canada. Par ailleurs, les entreprises concurrentes asiatiques et américaines s’y approvisionnent, tout comme plusieurs entreprises québécoises.

Pour plus d’information au sujet de cette mission, veuillez communiquer avec Lyne Rousseau, chargée de développement de la filière Deuxième transformation du bois, au (418) 681-9700, poste 255, ou à [email protected].

 

Les fabricants de meubles manquent de bois

L’édition du 26 octobre du quotidien La Presse faisait état des préoccupations de l’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ) en ce qui concerne l’accès à cette matière première pour la survie de son industrie.

Dans un mémoire présenté devant la commission Coulombe, qui se penche sur l’état de la forêt québécoise, l’AMFQ constate que le potentiel forestier du Québec a été surévalué.

Afin de garantir un accès à la matière première, l’AFMQ réclame au gouvernement du Québec de nouvelles règles d’attribution du bois en fonction de la valeur qui peut en être tirée sur le marché.

Ainsi, l'industrie du meuble devrait recevoir une plus grande part des ressources disponibles parce qu'elle génère davantage de retombées économiques que les autres utilisateurs de bois de feuillus.

L'association a donc calculé que les retombées économiques de la fabrication de meubles sont nettement supérieures à celles générées par la fabrication de parquets, de panneaux ou encore de palettes de bois servant au transport des marchandises, ainsi que par les scieries qui font du bois d'œuvre.

Source : La Presse , 26 octobre 2004

 

Événement Innovation & Exports 2004

Les 17 et 18 novembre prochains aura lieu au Palais des congrès de Montréal l’événement Innovation & Exports 2004, présenté par les Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC). De nombreuses activités y sont proposées, notamment un Forum international sur la Chine : Développez votre stratégie face à la Chine, présenté par le Conference Board du Canada.

Tout au long de l’événement, un théâtre des enjeux majeurs présente des sujets des plus intéressants tels que l’amélioration continue avec le Groupe Créatech, les investissements espagnols dans la province de Québec et l’optimisation des équipements manufacturiers par la maîtrise de leur fiabilité. De nombreuses plénières et des ateliers interactifs présentent aussi un large éventail de sujets, allant de l’investissement direct dans les pays en développement à l’élimination des déchets dans le monde, en passant par le harcèlement psychologique au travail.

Pour plus d’information : Innovation & Exports 2004

 

Événements bâtiment, Québec et Montréal

Les Événements bâtiment sont des expositions commerciales reconnues par les professionnels du bâtiment. Architectes, ingénieurs, gestionnaires immobiliers, entrepreneurs, designers et gestionnaires de projets inscrivent ces activités à leur agenda chaque année.

Cette année, l’Événement bâtiment Québec aura lieu le 4 novembre, de 9h à 17h, au Centre des congrès de Québec, et l’Événement bâtiment Montréal se tiendra le  25 novembre, de 9h à 18h, au Palais des congrès de Montréal.

En tout, 250 entreprises y présentent des produits et services de pointe pour la conception, la construction et la gestion de bâtiments. Des conférences, des ateliers et des séances de formation permettent aux participants de mettre à jour leurs connaissances et d’échanger avec des experts.

 

La SCHL publie un Guide des règles de l'art — Enveloppe à ossature de bois

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) a publié un ouvrage de référence que devrait posséder quiconque conçoit ou construit des murs à ossature en bois. Dans le guide de 150 pages intitulé Guide des règles de l'art — Enveloppe à ossature de bois, vous pourrez en savoir davantage sur :

  • les caractéristiques du bois dans la construction : comment la teneur en eau du bois risque de compromettre la longévité d'un bâtiment
  • le transfert de chaleur : les stratégies d'atténuation des ponts thermiques
  • le transfert d'humidité : l'existence d'EMPTIED, un logiciel informatique de la SCHL permettant de modéliser l'infiltration, l'exfiltration et la diffusion d'humidité dans un mur
  • le contrôle de l'humidité : le rôle du pare-air dans la technique pare-humidité
  • les changements dimensionnels : comment le retrait du bois risque d'influer sur un bâtiment
  • le contrôle de la qualité : comment distinguer le contrôle de la qualité et l'assurance de la qualité et pourquoi les deux sont importants
  • l'entretien et la réparation : pourquoi les inspections saisonnières peuvent contribuer à prolonger la durée d'un bâtiment

 Lien pour commander le guide

La SCHL a plusieurs autres guides, dont certains sont gratuits.

 

Mission au Salon Maison Bois à Angers : un franc succès

Le groupe Maisons Alouette, une des entreprises de la délégation du Québec au Salon Maison Bois à Angers, a conclu une entente de partenariat lors de cet événement avec le groupe français Rabot Dutilleul pour la construction à ossature de bois de 72 logements et d'un immeuble pour les services collectifs. Cette année, on observe un virage marqué sur le marché français : les promoteurs et les constructeurs de maisons individuelles s’intéressent sérieusement à la construction à ossature de bois. Ce système constructif est apprécié, tout particulièrement pour ses qualités environnementales permettant de s’inscrire dans le « développement durable » et pour des raisons économiques, car la construction à ossature de bois permet de réduire sensiblement le délai de construction.
 
Deux entreprises de la ZONE économique Québec Chaudière-Appalaches étaient présentes à ce salon, soit Modulex Inc. et Maisons Laprise/Habitaflex.

Complément d’information

 

Fusion syndicale dans l’industrie du bois québécoise

Deux syndicats affiliés à la FTQ viennent de conclure une fusion dans l'industrie du bois au Québec. La Fraternité nationale des forestiers et travailleurs d'usines, qui compte près de 4500 membres, joint les rangs du Syndicat des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), qui comptera désormais plus de 55 000 membres au Québec.   

La Fraternité est présente notamment dans les industries suivantes : scieries, meuble, portes et fenêtres, armoires de cuisine, maisons pré-usinées, travailleurs forestiers, etc.

Source : Les Affaires.com, 25 octobre 2004


 

Commentaires . Envoyer cette page . Ajouter à vos favoris  .  Imprimer cette page
Tous droits réservés, PÔLE Québec Chaudière-Appalaches