Vous êtes ici :  Accueil  :  PÔLE vous informe  :  Calendrier  :  Détails d'une activité
Abonnement
Calendrier

Médias

Publications
Sondages
Statistiques
Saviez-vous que ?
Liens utiles


Le cinéma et la télévision au Québec, une filière économique d’envergure

Quand :

Avril 2004

Où :

Montréal

   

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate


Le cinéma et la télévision, une filière économique d’envergure

Montréal, le 2 avril 2004 – La filière québécoise de la production audiovisuelle et de ses industries connexes crée 35 000 emplois directs (équivalent temps plein), représentant une masse salariale de 1,38 milliard de dollars, et elle a connu une croissance trois fois supérieure à celle du PIB du Québec au cours des dix dernières années. Des résultats qui font en sorte que le secteur de l’audiovisuel se situe parmi les grands secteurs économiques québécois au même titre que ceux de l’industrie aérospatiale, de l’impression ou encore de la biopharmaceutique.

Ces données sont tirées d’une étude qui a pour but de mettre en perspective le potentiel de la région du grand Montréal et du Québec comme centre de production audiovisuelle et plus particulièrement comme centre d’accueil de la production étrangère. L’étude effectuée par E&B Data, avec la collaboration de Michel Houle, est le fruit d’un partenariat entre la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), la Ville de Montréal, Développement économique Longueuil (DEL), le Conseil régional de développement de l’île de Montréal (CRDIM) et les bureaux de film et de télévision Pôle Québec Chaudière Appalaches, Argenteuil – Laurentides et Estrie.

La diversification et la solidité de la filière audiovisuelle sont illustrées notamment par un volume de production atteignant 1,4 milliard de dollars en 2002, des retombées économiques qui génèrent un apport total au PIB de 2,9 milliards de dollars pour l’ensemble de la filière et des dépenses de consommation découlant des productions qui sont de l’ordre de 1,3 milliard de dollars par année, dont 707 millions pour le commerce de détail. Le Québec prouve ainsi que la promotion de sa culture peut aller de pair avec la création de la richesse collective.

La publication de ce rapport permet, entre autres, à la SODEC de poursuivre son travail conjointement avec les partenaires institutionnels, les bureaux de films et les représentants de l’industrie, selon la mesure contenue dans le Plan de soutien au cinéma et à la production audiovisuelle de la ministre de la Culture et des Communications du Québec, Madame Line Beauchamp. Cette mesure vise à clarifier les rôles et les responsabilités des différents interlocuteurs dans la coordination de la promotion québécoise sur les marchés internationaux et des services d’accueil de la production étrangère au Québec. Chacun des partenaires de l’étude a donc en main un outil de référence lui permettant de travailler de façon éclairée à son plan de développement stratégique dans la filière audiovisuelle québécoise. Ce travail s’inscrit dans une volonté commune de prendre les initiatives nécessaires à l’amélioration du positionnement du Québec sur les marchés internationaux comme centre de production et lieu de tournage.

Tous les partenaires associés à la publication de l’étude de E&B Data sont confiants que la démonstration quantitative de l’importante contribution de la filière audiovisuelle et de ses industries connexes à l’économie constitue un argumentaire solide et une étape clé pour en assurer le développement à long terme. L’étude est disponible sur le site www.sodec.gouv.qc.ca


- 30 -

SOURCE : Nancy Bélanger — SODEC
[email protected]

Commentaires . Envoyer cette page . Ajouter à vos favoris . Sondages